Imprimer

 

Un roman magnifique et une héroïne terriblement attachante !

J’ai refermé ce livre partagée entre un sentiment de bien- être et de mélancolie.

Je suis triste de quitter Violette, la garde-cimetière la plus douce au monde.

Oui, Violette, dont le métier ne fait pas spécialement rêver, nous apporte cependant beaucoup de fraîcheur et d’espoir, malgré les épreuves qui ne l’ont pourtant pas épargnée.

Elle sait tirer le meilleur des choses simples de la vie : jardiner, s’émerveiller devant la beauté des fleurs, goûter un thé délicat…

Elle aime les gens et prend soin des âmes endeuillées en même temps qu’elle entretient les tombes de leurs proches disparus avec parfois une pointe d’humour et toujours avec bonté et bienveillance.

« J’adore rire de la mort. C’est ma façon de l’écraser: comme ça, elle fait moins son importante » voilà comment Violette dédramatise son quotidien.

J’aurais aimé être l’amie de Violette, partager avec elle un thé parfumé et surtout sa vision de la vie toute en tendresse et en espoir.

Gros coup de cœur.

 

Céline

PS : J’ai fait des recherches pour retrouver le parfum de Violette   " Eau du ciel d’Annick Goutal " et il semblerait qu’on ne le trouve plus. J’en suis triste.