Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

 

 

Un meurtre a lieu dans l’univers très select des banquiers suisses. L’enquête de police n’aboutit pas.

Plusieurs années après le crime, un écrivain se rend dans ce même palace et compte bien résoudre cette affaire…

J’ai dévoré tous les livres de Joël DICKER depuis la parution de « La vérité sur l’Affaire Harry Quebert » et jusqu’à présent mon préféré était « Le Livre des Baltimore ».

Après avoir passé mes quinze dernières soirées à résoudre l’énigme de la chambre 622, en compagnie de cet écrivain absolument incroyable et entourée de ses personnages décrits avec une telle justesse, je dois bien admettre que son dernier roman arrive désormais en première place dans mes préférences.

Joël DICKER, malgré son jeune âge, a toujours su dans ses précédents romans nous raconter une histoire dans l’histoire.

Avec son dernier roman, il a réussi l’exploit de nous raconter non pas 2 mais 3 histoires dans l’histoire et, selon moi, la plus touchante d’entre elles, est sa rencontre et son amitié avec Bernard DE FALLOIS, son éditeur. Une sorte d’hommage, mais pas trop car Bernard n’aurait pas aimé cela.

En refermant ce livre je n’ai eu qu’une envie : dire Merci à Joël DICKER.

MERCI ! Grâce à vous j’ai l’impression d’avoir un peu connu ce Grand Monsieur qu’était Bernard DE FALLOIS.

 

Bonne lecture

Sandra